• Auckland 16 novembre - 3 decembre

                                                                            

    •  AUCKLAND

     

     Vendredi 16 novembre :

     Je gagne le sentier côtier des Mangawhai cliffs. Sublime vue, magnifique côte couverte d 'arbres dont les Nikau palms. Je trouve un coquillage semblable à une coquille Saint Jacques mais de couleur noire bleutée. Je baptise le coquillage du nom de "Saint Jacques du Pacifique"! J' en ramasse un et le glisse dans mon sac en espérant      l' emmener avec moi jusqu 'au sud de l' île du sud. Lorsque j 'arrive à Mangawhai head, la pluie tombe fortement. Je me refugie près des toilettes en attendant une accalmie et la marée basse nécessaire à la suite de ma progression. Alors que je suis assise à même le sol un jeune homme s' arrête et me demande si je vais bien. Oui pas de souci! Nous discutons. Il a apercu des orques à quelques dizaines de mètres du bord de la plage. Il me montre une vidéo prise avec son appareil photo. Extra! Je l' envie d' avoir pu assister à ce spectacle des orques en train de chasser certainement des raies à proximité des rochers. Philipp est allemand et hébergé depuis deux mois dans une famille de Mangawhai head. Il contacte les proprietaires qui sont d 'accord pour      m' heberger. J' ai prevu de marcher jusqu' à Mangawhai une dizaine de kilomètres plus loin grâce à la marée basse. Qu' à cela ne tienne il me propose de venir me chercher en voiture à Mangawhai quand je serai arrivée    là-bas. C' est ainsi que je me retrouve chez Jenny et Chris. J 'y resterai 4 nuits.

     Samedi 17 novembre  - Mardi 20 novembre :

     Je pars faire du "diving" en masque et tuba a la recherche d huitres dans la waipu river... malheureusement nous arrivons un peu trop tard et la maree haute est en route produisant un puissant courant au point d etre obligee de s accrocher aux rochers. Jenny est une tres bonne cuisiniere. Elle me fait decouvrir les ANZAC biscuits (biscuits destines aux soldats australiens et neo zelandais partis en Europe pendant la guerre mondiale), les wraffles, le museli home made, le traditionnel NZ breakfast a base de bacon, d oeufs, de champignons et de toast, le porridge. L hospitalite et la convivialite est au coeur de cette famille. Les voisins sont toujours les bienvenus a boire un the ou a partager un repas avec les bons produits du potager. Je fais la connaissance d une de ses voisines maories Thereza avec qui nous passons une tres agreable soiree. Ses deux enfants, Maia et Kaia, dansent et chantent juste pour nous. Je deguste de delicieux beignets fris maoris. J apprends que les maoris croient en plusieurs dieux (dieu de la mer, dieu de la terre, dieu du ciel...) et que le "bonjour" maori s effectue en appuyant le nez contre celui de l autre car le nez est le symbole du souffle et donc de la vie - on peut parler de la rencontre des souffles de vie. Chaque geste des danses maoris ont une signification et chaque danse raconte une histoire. Les mains vibrent pour traduire l energie, la puissance divine qui est dans la personne. La jupe en flex portee par Maia participe aussi a l ensemble en produisant une rythmique par le mouvement. thereza evoque le fait qu elle entend conserver et transmettre son patrimoine culturel a ses enfants mais refuse toute discrimination, toute stigmatisation.

     

     Mercredi 21 novembre :

     Il pleut mais j ai decide de reprendre ma route. Les premiers kilometres sur la route ne sont pas aises : j ai perdu l habitude de marcher et mes pieds me le rappellent. Le sentier me conduit le long de la Te Arai Beach. La pluie est forte et je suis rapidement trempee malgre la veste et le pantalon impermeable. Je franchis un premier cours d eau avec de l eau jusqu aux genoux. Sur la plage, j apercois un pingouin malheureusement mort ainsi que de nombreux gannets, red bill gulls. Cette plage est le lieu de reproduction priviliegie des dotterels. Plusieurs courent ainsi sur le sable en poussant des cris. J ai soif quand je trouve une bouteille de powerade encore intacte  prete a etre emportee par les vagues! Quelle chance! Ce breuvage couleur shtroumph tombe a pic! A la fin de la plage je traverse la Pakiri river. Je choisis une zone large en partant d un bord convexe vers un autre et en amont d un goulet ou le courant est fort. La riviere n a pas l air evidente a franchir a premiere vue mais je passe avec de l eau tout juste au niveau des genoux satisfaite de mon choix. La pluie cesse juste au moment ou je decide de planter la tente...J espere qu il fera beau le lendemain!

    Jeudi 22 novembre - Vendredi 23 novembre:

    La traversée de la "Omaha forest" se fait en deux jours , partant de pakiri beach en fin de matinée, j'ai fait mon ravitaillement à Matakana pour m'engager sur la suite du sentier, je parcours depuis l'entrée de la forêt 11kms et là préférant m'installer dans mon campement avant la nuit je décide donc de planter ma tente à "Conical peak" situation gps " S36a 19.252    174 a 39.944 ". Le lendemain je continue la traversée de la " Dome forest"en suivant les fameux triangles oranges de la Te Araroa en parcourant à nouveau 10kms mais qui en forêt semblent être beaucoup plus. Au sommet de la Dome Forest je grave mon nom et laisse ainsi une trace de mon passage. J apprendrai par la suite que mon initiative a fait des emules parmi les autres Te Araroa Walkers!!! A la sortie de la forêt sur la route je trouve comme lieu de campement le jardin d'une maison ce qui est fort agréable à streamland.

     

     Samedi 24 novembre :

    Je repars le lendemain avec un petit sac rempli de fruits frais et d oeufs durs! En cours de route, je rencontre Alex et Nick eux aussi sont sur le Te Araroa Trail. Nous marchons ensemble tout l apres-midi jusqu a Puhoi. Le rythme est soutenu; pas le temps de s arreter pour flaner! A Puhoi je decide de descendre la riviere en kayak tandis qu ils preferent marcher sur la Highway!

    J arrive au parfait moment la maree est en ma faveur. Je troque donc batons de marche et sac a dos pour une pagaie et un gilet de sauvetage. La descente en fin d apres midi est vraiment agreable : j observe les cormorans, la mangrove. Un vrai plaisir que d etre sur l eau! Seul bemol la Highway qui passe non loin de la... A l arrivee le loueur me fera remarquer que j ai ete particulierement rapide pourtant je n avais pas l impression de me presser... l effete de la maree basse certainement! Je bivouaque pres de l embouchure.

    Dimanche 25 novembre - Lundi 26 novembre : 

    Le timing est parfait : c est maree basse vers 11h je peux donc traverser le long des falaises d ordinaire lechees par la mer a marre haute. Je retrouve Emelie à Orewa, nous allons marcher ensemble pendant quelques jours. Emelie veut tester son matériel et apprendre quelques rudiments comme l utilisation de la boussole ou le franchissement des rivieres. Me voila donc "tramping teacher" ! Quand nous atteignons l Okura river la maree est haute! Patience, patience, nous voila contraintes de bivouaquer en attendant la maree basse du lendemain... La traversee de l estuaire se fait en plusieurs temps : reperage du lieu de franchissement, tentative sans sac ( je suis en sous vetements...) et enfin franchissement avec l equipement. Mais voila l eau n arrive pas au genou mais sous la poitrine! Le courant est faible, nous pouvons traverser mais il va falloir porter nos sacs sur nos têtes !!! Une premiere pour moi !!!  Je traverse pres de 6 fois, heureusement l eau est chaude. Plus nous nous rapprochons d Auckland plus l itineraire se fait citadin. L occasion d observer les vastes villas des quartiers huppes des environs d Auckland. Le camping est excessif... hors de question de payer le prix d une nuit en auberge de jeunesse pour planter ma tente! Nous decidons de tenter notre chance aupres d une maison face au camping... une petite grand mere accepte notre requete et nous voila dans son jardin!  Le lendemain Emelie prendra la direction nord pour rejoindre le Cape Reinga et commencer le Te Araroa Long pathway.

    Mardi 27 novembre -Vendredi 30 novembre :

     Je retrouve Auckland et la Sky tower ! La traversee en ferry offre une vue parfaite sur la "capitale des Polynesiens". Un des pas de vis d'un baton de marche tourne dans le vide depuis Orewa... A peine une semaine et le materiel fait defaillance GRRRR! Heureusement grace a Emelie, j obtiens du magasin de Whangarei un echange gratis dans un magasin d Auckland. Me voici avec un nouveau baton! J avoue que la defaillance etait de ma faute car je ne l avais pas rinse apres etre passer dans l eau salee et l oxydation a fait son travail... Je quitte Emelie apres un passage par un restaurant... vegetarien! ( et oui Emelie est vegetarienne ou plutot vegan c est a dire qu elle ne mange que des fruits et legumes...) A Auckland je suis en territoire connu et je profite de ces quelques jours entre lavage des vetements, reimpermeabilisation de ma veste et de mon pantalon et telechargement de mes photos sur Dropbox (dans le cybernet le moins cher de toute l ile du nord : 1$ l heure pres de l auberge de jeunesse YHA )

     

    Samedi 1er décembre - Dimanche 2 decembre :

    Je quitte la grande ville d'Auckland en la traversant par le Coast to coast walkway. La promenade est agrable et offre des vues en hauteur sur la ville depuis les volcans (Mont Eden, One Tree Hil). Je longe ensuite la côte ouest  jusqu'à "Ambury park "où je m'arrête pour camper après 20kms, je suis encore dans la périphérie d'Aukland il me faut encore marcher pour retrouver les grands espaces. Le lendemain je passe a proximite de l aeroport d Auckland et observe le balai aerien des avions. La pluie se met a tomber par intermitence. Je passe par les quartiers pauvres d Auckland. Les maisons sont vetustes, les balustrades souvent endommages et les detritus nombreux. Contraste flagrant avec les quartiers hupe du nord...Je campe un peu avant Totara park a l abri de sapins en contre bas de la voie rapide.

    Lundi 3 décembre :

    Un peu avant Totara Park, je traverse un jardin botanique ou de splendides roses fleurissent. Un jardin qui plairait surement a mes grands meres !  Apres le Totara Park, je marche durant plusieurs kilometres sur une route au traffic incessant. Intermede a travers le bush sur des collines avant d atteindre Clevedon. Il fait particulierement chaud aujourd hui. Je m octroye une petite douceur en m arretant au "Diairy". Je bois 1L de jus de fruit en quelques minutes!!! C est que j avais soif!!! Je poursuis mon itineraire jusqu au début de la "Hunuas reserve". Je traverse a nouveau un petit bush et evidemment il y a de la boue! Qui dit boue dit glissade ! Je n y manque pas je glisse sur les bords boueux d un petit cours d eau. A le short tout propre depuis Auckland est a nouveau badigeonne de boue!!! "Piggy walker" est de retour!!! A la sortie de la foret : brosse et spray sont a dispositions dans une caisse afin d eviter la propagation d un parasite responsable de la mort de nombreux Kauri ( l arbre geant de Nouvelle Zelande). Je brosse donc mes chaussures et leur donne un coup de spray tout comme pour la pointe de mes batons de marche. Apres 30kms je me pause près d'un autre cours d'eau sur le Cossey walk et je m'y installe pour la nuit. Le lendemain je traverse la "hunuas forest". Le sentier est au depart tres amenage puis plus du tout : c est le passage du walkway au tramping track! L Hunuas forest est la zone ou se trouve les reservoirs d eau potable de la ville d Auckland. D immenses retenues d eau sont realisees a l aide de barrages. L itineraire de la Te Araroa passe a proximite de deux des trois reservoirs. Je campe pres du second. Je suis obligee de deplacer ma tente car jle premier endroit que j avais choisi est envahi par les Sandfly qui se font un festin de mes pieds! Les sandfly aiment les endroits sans vent et se trouvent souvent dans les zones herbeuses et humides. Je me positionne du coup en plein vent sur une zone ou l herbe se fait plus rase.  Le temps est au gris et la pluie ne tarde pas de tomber. J espere qu il ne pleuvra pas trop pour pouvoir traverser le cours d eau de la derniere partie de l Hunuas forest. Au matin la pluie arrive timidement. Je m empresse de marcher pour atteindre au plus vite le cours d eau. Je le traverse l eau m arrive un peu au dessous des genoux. Parfait! La suite du chemin m amene a prendre de l altitude. La pluie s abat cette fois ci avec force. C'est un temps orageux digne d'une pluie tropicale qui me change du climat breton. A l abri du bush, j apprecie ce parapluie naturel!


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    La coquille
    Lundi 18 Février 2013 à 03:30

    bjr Mélanie ,

    Content de te lire et de savoir que tu es une fan des bains de boue.Ta traversée des forêts  néo zelandaises dans le nord de l'île semblent t'avoir fortement marquée. chapeau ou plutôt coquille basse. as tu mangé de la viande locale d'animaux non présents dans la vieille europe? Les poissons sont-ils  pour certains vecteurs de la gratte comme lorsqu'il y a des barrières de corail ? Tu as du faire pas loin de 600kms , le matos résiste-t-il bien?

    Au plaisir de lire la suite du feullieton de la Te Araora sauce Mélanie.bonne étape à Auckland

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Across the land Profil de Across the land
    Lundi 18 Février 2013 à 03:32

    Les bains de boue sont bons pour la peau et protegent du soleil parait il alors pourquoi s en priver! Le "bush walking" est une experience qui m a effectivement marquee et qui restera un moment fort de cette longue marche au pays du long nuage blanc. Cote degustation, j ai goute a la fameuse viande de mouton "lamb", aux anzac biscuits, au porridge, aux pancakes, au NZ breakfast, au lemon honey,au peanut butter, a l horrible "marmite" ( a base de levure dont les NZ rafollent), au "L&P", au NZ wine, a la NZ beer ...Pour ce qui est du poisson je n ai pas entendu parler de la gratte qui doit certainement toucher les pays plus tropiquaux car ici meme si il y a des forets humides il n y a pas de barriere de corail! Toujours contente de lire tes reactions! Je poursuis ma marche sur les sentiers de la Saint-Jacques du Pacifique ;-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :